• Lorsque les valises font revivre Denouval.

    Encore une journée préparatoire au Chalet. Celle ci était consacrée au collage d'affiches ! C'est l'atout majeur en Avignon.

    Le jeu : mettre le plus d'affiches possible, aux endroits clés, mais avec stratégie (éviter les cabines téléphoniqes - de toutes façons ça n'existe quasiment plus-  les panneaux indicateurs cela peut provoquer quelques accidents, nous n'avons pas le droit au fils électriques non plus...j'vois pas bien pourquoi...)

    bref ,  marquer le chaland de son image, lui faire envie, lui tracer une droite ligne vers la salle. Il aura son imagerie personnelle du spectacle avant même de l'avoir vu, et se sentira familier ...la surprise ou pas  en sera d'autant plus grande !!!

    Lorsque les valises font revivre Denouval.

     

    Donc en ce seul jour quasiment sans pluie l'enfant André a réinvesti la cour du chalet...

     

    Voici les affichistes bénévoles, Agnès et Aline, des perles précieuses et superbement efficaces ( pour info Christine et Agnès, l'autre, avions commencé le matin et aucune n'avait pensé à mettre les affiches aussi droites et alignées...sacrée têtes de mûles d'artistes va !)

      Lorsque les valises font revivre Denouval. Didier a un petit air de cuisinier qui lui va pas mal..;sans doute se prépare t-il pour la Soupe de ce dimanche ( la SOUPE est le rdv trimestriel du CYAM où sont accueillis des artistes en résidence, des formes expérimentales liées à l'objet et aux arts associés à la marionnette, du film d'animation avant la gustation collective d'une soupe faite maison Infos sur www.Cyam.fr)

     

    Lorsque les valises font revivre Denouval.

      Et pendant ce temps, Agnès, l'autre termine de malmener cette pauvre benjamine; mais il faut souffrir pour être belle : il s'agit là de la confection d'une nouvelle robe, plus éclatante, à la couleur  du soleil.

     

     

     

     

     

     

    Le lendemain, ce jour donc, Agnès (celle de la photo ci dessus) a récidivé, elle est allée causer dans le poste, puisqu'une fois encore elle a présenté "Valises" sur Radio Communautaire juive. Enregistrement disponible dés que notre ingé. son local aura trafiqué le truc  pour qu'il soit audible par tout à chacun.

    Petite critique perso : la radio est un sport, il demande de la détente, de l'endurance et de la réactivité, comme la pratique artistique . Et même si chaque soir on rejoue la même partition, il est nécessaire et même parfois incontrolé d'y mettre une once de nouveauté, petit imprévu et autre décalage qui enrichisse le propos. 

    En effet, au delà de trois "matches" (trois interview en moins d'un mois !!) si le jeu reste le même il y deffection de l'auditeur. Ce que je veux écrire  par là c'est que s'il y a une suite, il serait bon de renouveler les anecdotes, réiniventer le "discours" et l'enthousiasme à propos de la marionnette, du pourquoi de ce média pour aborder un sujet tel...

    C'est bien beau de râler contre les répétitons de ceux qui passent souvent en radio, qui s'atelent à une promotion d'un objet culturel, encore faut il savoir aussi se surprendre et créer une vision plus large pour l'auditeur (qui aurait par hasard eu l'opportunité d'entendre deux fois la même personne interviewée sur le même sujet) . Suis je claire ?

     

    Allez, sans racune ! Heureusement il y le temps qui est notre allié et c'est en se tordant la cheville parfois, que l'on réinvente sa marche  !

    proverbe du soir. bonsoir

     

      

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :